23 janv. 2019

Le bourreau de Venise (1963) VO + STFR

Juste avant que Sandrigo Bembo, le fils du Doge de Venise, ne se marie, son père lui révèle qu'il est un enfant recueilli autrefois sur un navire pirate. Pendant la cérémonie du mariage, Sandrigo est arrêté sur l'ordre du Grand Inquisiteur Zeno, sous l'inculpation de trahison envers la République...











sous-titres maison



Une VHS a été editée par Delta Vidéo en 1983, ce qui rend possible un éventuel repack un de ces jours. J'ignore si ce film a été diffusé et donc a pu être enregistré dans une qualité acceptable sur une chaîne de TV.

Cette traduction a été possible grâce à l'existence de sous-titres allemands assez fidèles à la VO italienne, que j'ai retranscrits sur un srt en portugais dont le timecode était synchro avec la vidéo que j'ai trouvée en torrent (d'où la piste audio 1...) et repartagée sur uptobox.


Le film :
Durée : 1h28
Dvdrip, 672 x 288, avi.
Pistes audio : italien (piste 2), espagnol (piste 3)
https://uptobox.com/yhgfpd7527wp




Les sous-titres maison :  CLIQUER ICI

12 commentaires:

  1. Grand merci ce sera un réel plaisir de le revoir. Film que j'ai vu dans un cinéma de quartier, il y a très très longtemps.

    RépondreSupprimer
  2. Salut !
    Lex Barker le magnifique appelé Lex Baxter sur la dernière affiche , ce doit être collector ça à moins que ça ne soit une ruse de l'acteur à l'époque pour frauder le fisc
    les histoires de bourreau c'est un truc qui devait fonctionner , j'ai vu un autre film italien un peu plus vieux , "Le bourreau de Lille" (Il boia di Lilla" et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait d'autres films de bourreau dans l'immense catalogue du bis transalpin
    Merci bien !!!

    RépondreSupprimer
  3. Visiblement c'est un remake d'un autre "Le bourreau de Venise" fait en 1953 par Gian Paolo Callegari

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon, je reviens sur votre commentaire, et en effet le film de 1953 "I Piombi di Venezia", semble avoir eu le même point de départ. Merci pour l'info.

      Supprimer
  4. Merci pour ce partage, je l'attendais depuis un moment celui-là :-)

    PS : ne pas confondre avec l'autre "Bourreau de Venise" réalisé en 1953 par Gian Paolo Callegari.... d'ailleurs, si vous l'avez en stock, je serais cueirux de le voir aussi ;-)

    RépondreSupprimer
  5. MERCI mile fois pour ce présent rarissime et très fortement apprécié !!!

    RépondreSupprimer
  6. Un film de cape et d'épée ENCORE ENCORE ...
    Un grand MERCI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, le prochain partage inédit en sera un, se déroulant à ...Venise. J'en suis à la minute 42, ce sera prêt dans la première quinzaine de février.

      Supprimer
  7. Une petite série b assez sympathique, merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer