26 août 2019

Les Infortunes de la vertu_Marquis de Sade's Justine (1969) VO + STFR

Le marquis de Sade évoque des souvenirs. Il raconte l'histoire de deux soeurs, Juliette et Justine, chassées par leurs parents. Juliette, la sage, semble poursuivie par la malchance. Justine va de l'avant, sans scrupule, et rencontre ainsi des personnes fort intéressantes. Juliette se retrouve comme pensionnaire chez une certaine madame de Buisson, qui dirige une maison close. Justine refuse de tomber entre les mains de cette mère maquerelle et prend la fuite. C'est alors qu'elle croise le chemin de monsieur de Harpin, un vieillard ignoble, qui veut profiter de la détresse de la jeune femme pour servir ses propres desseins...
sous-titres trouvés sur le web, synchronisés, relus et corrigés
 
sous-titres : 
vidéo : 

9 commentaires:

  1. merci pour ce film rare et sa traduction

    RépondreSupprimer
  2. Sensas!Je pense l'avoir quelquepart mais je prends,en fidèle inconditionnel de Franco que je suis..C'est une rareté!Merci Le Cinéphile du Grenier (je viens de jeter un oeil à mon dossier "Franco",je n'ai visiblement qu'une copie en Allemend avec srt Anglais ,donc merci merci!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai aussi sous le titre "Justine de Sade", peut-être en VF, quelque part sur un disque dur. Lorsque je le retrouverai, je vérifierai et compléterai cette fiche. Bon film.

      Supprimer
  3. Merci beaucoup pour ce franco inedit, cheees

    RépondreSupprimer
  4. 2 belles exclues en trads merci!!

    RépondreSupprimer
  5. Régulièrement diffusé sur le satellite, en version doublée il est vrai, ce n'est pas le film de Franco que je préfère, loin de là. Le film est pourtant assorti d'un budget confortable, d'une distribution alléchante et pourtant, on en reste à une illustration scolaire, gentillette de Sade qui a pourtant inspiré Franco plus d'une fois (et en bien meilleur, avec "Eugénie", par exemple). Je m'y suis copieusement ennuyé, autant qu'avec le film de Pierson, "Justine de Sade" tout aussi long et soporifique, tourné à peu près à la même période. Même Kinski, dans un rôle muet, ne semble pas concerné, et se borne à faire des moues censées illustrer la voix du narrateur. La v.o. saura peut-être lui donner un coup de fouet. L'ayant vu il y a fort longtemps... je me laisse re-tenter. Quoi qu'il en soit, merci pour la v.o. et pour ceux qui le découvriront.

    RépondreSupprimer