30 nov. 2020

Jack Arnold (1916-1992) : Une balle signée X (1959) VF

 "Il est l'un des plus célèbres auteurs de films de science-fiction américains des années 50. On lui doit des classiques qui font partie de l'histoire officielle du cinéma tels Le météore de la nuit (1953), Tarantula (1955) ou L'homme qui rétrécit (1957). Mais à ce titre, Arnold symbolise aussi le passage du cinéma hollywoodien classique au cinéma bis et au cinéma indépendant. Réalisateur attitré de la Universal, Arnold participe aux tentatives du studio pour reconquérir des parts de marché face à la concurrence de la télévision avec, en ce qui le concerne, l'utilisation du relief. Le météore de la nuit, L'étrange créature du Lac Noir (1954) et sa suite La revanche de la créature (1955), mais aussi un polar comme Le crime de la semaine (1953), sont tournés en 3D et en noir et blanc, avec le système des lunettes vertes et rouges. Après cette série de films, Arnold amorce un virage vers ce qui va devenir le cinéma bis américain, entre des films de jeunesse délinquante (Jeunesse droguée, 1958 avec Mamie Van Doren et Jerry Lee Lewis dans son propre rôle) et un film de course automobile (Pleins phares, 1964). En revanche on oublie souvent les westerns de Jack Arnold. C'est pourtant dans ce registre qu'il a signé l'un de ses plus beaux films : Une balle signeée X (1959), avec Audie Murphy dans un rôle de tueur à gage semant la terreur dans une petite ville sans rien faire, si ce n'est attendre. Ce film résume toute la thématique de Jack Arnold : une réflexion sur l'altérité, souvent sur l'arrivée dans une communauté isolée de "l'alien" (extraterrestre ou humain). Il retrouve ce thème dans ses derniers films, en particulier les westerns "black" tournés avec Fred Williamson (Boss Nigger, 1974)." (Cinéma bis, 50 ans de cinéma de quartier)



Une balle signée X (1959) : https://ok.ru/video/94425188950 ou https://ok.ru/video/1631820253789

2 commentaires: