9 mars 2020

Sa dernière escale_Waterfront (1950) VO + STFR


Un marin-pompier abandonne sa femme dans la misère dans les bidonvilles de Liverpool, avec deux jeunes filles et un garçon né peu après son départ. Après une absence de quatorze ans, McCabe revient, licencié et humilié, traînant dans son sillage des problèmes. La fille aînée, devenue femme, n'est pas très heureuse de cette tentative de retour...
 sous-titres maison

 Un drame familial sur fond de crise économique dans le secteur maritime.
Le jeu parfois théâtral - dans certains tête à tête entre la mère et ses filles - ne nuit en rien  à la qualité d'ensemble, et ce film est une très belle découverte.






Le film : 
Waterfront.Women.1950.mkv
ou
http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/dw0fQYTU
ou
https://multiup.org/5f3b9ce20eaeecfc060b51fdf27199cc

Les sous-titres maison : 
https://www.podnapisi.net/subtitles/fr-waterfront-women-1950/YV9G

10 commentaires:

  1. Hello !
    Film de Michael Anderson , Le tour du monde en quatre-vingts jours (Around the World in eighty days), Cargaison dangereuse (The wreck of the Mary Deare) , Le secret du rapport Quiller (The Quiller Memorandum) , 1984 , ORCA , parfois critiqué mais que , personnellement j'aime beaucoup
    Merci !!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que ça manquait depuis que l'ufsf a traduit les films noirs de Terence Fisher et de Roy Ward Baker des 50's. Comme dit Marcel Dorcel, les films de Michael Anderson de la Rank ont aussi le droit d'être réexhumés.

    RépondreSupprimer
  3. Sur l'avant-dernière photo en partant du haut, le type à gauche ressemble beaucoup à Robert Dalban : c'est lui ou c'est juste une ressemblance ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'un autre, Dalban ne fait pas partie de la distribution de ce film anglais. Pour l'anecdote, le titre (Waterfront Women) et l'affiche du film projeté aux USA lui donnent une connotation provocatrice et bis qui ne lui correspond pas du tout.

      Supprimer
  4. Un très grand MERCI pour cette rareté absolue (une de plus...), signée par un cinéaste trop souvent éreinté par la critique snobinarde et bien-pensante.

    RépondreSupprimer
  5. Merci mille fois pour cette rareté due à un cinéaste par trop méprisé...

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour le partage de ce film que je ne connais pas et qui a l'air très intéressant
    Superdiabolik

    RépondreSupprimer