31 déc. 2021

Jessi's Girls (1975) VO+STFR

Jessica et Seth sont attaqués par 3 hommes, elle est violée et lui assassiné. Remise de ses blessures, elle apprend à manier une arme, sauve 3 filles d'un pénitencier et décide de retrouver les assassins.

 

sous-titres maison

Un western érotique de Al Adamson.

Vous vous souvenez peut-être de Sondra Currie dans Teenage seductress de Chris Warfield (1975). La revoici dans ce western au féminin, en quête de vengeance.

26 déc. 2021

Caresses interdites (1970) VO+STFR

 Dans un pavillon de Copenhague, Katja, une jeune étudiante de dix-neuf ans, n'a pas d'autre amie que Lise et vit seule avec son père veuf, Eric, souvent en déplacement pour son travail. Vierge et éprouvant du désir pour lui, elle tente de le séduire, en vain, et doit se contenter de fantasmer sur lui, y compris lorsqu'elle cède aux avances de Lars, le jeune locataire et amant de Lise et sa mère. Lorsque Katja apprend de son père qu'il va se marier avec Svea, une collègue qu'il fréquente secrètement depuis quelque temps, elle est prise de jalousie et de désarroi. 


 sous-titres maison

2 déc. 2021

Le Trésor des tsars_Maciste alla corte dello zar (1964) VO+STFR

En Russie, le tout-puissant et tyrannique tsar Nicolaï Nicolaïevitch envoie une expédition menée par le savant Hakim dans des terres reculées afin d'y retrouver un trésor fabuleux abandonné par les chinois au temps lointain des grandes invasions barbares. Dans la grotte où se trouve ce fabuleux butin, Hakim découvre, dans un cercueil, le corps du colosse Maciste, miraculeusement conservé grâce à la très basse température ambiante. Maciste est ramené à la vie. Nicolaï tente d'en faire un outil au service de son pouvoir autocratique, mais Maciste prend néanmoins le parti du peuple russe opprimé...


 sous-titres maison

21 nov. 2021

Trois Supermen dans l'Ouest (1973) VO+STFR

Les services secrets américains envoient à Rome un de leurs agents (Frank, un des Supermen) pour enquêter sur une machine à remonter le temps inventée par le Professeur Aristide Panzarotti, qui vit dans de son labo avec son assistant et deux robot-gorilles. Les deux autres Supermen, ses anciens collègues, sont des escrocs intéressés par cette machine, pour l'utiliser à des fins douteuses. 

 


 sous-titrage maison basé sur la version originale italienne

1 nov. 2021

Maroc, dossier numéro sept (1966) VO+STFR

  Sous le couvert de sa maison de couture, Louise Anderson est en fait une sommité du vol international de diamants. Apprenant qu'elle se rend au Maroc, le policier Simon Grant s'introduit dans son équipe en séduisant l'un de ses mannequins.

 



 

21 oct. 2021

Sexe dangereux_Blue money (1972) VO+STFR

Jim, beau et brillant, semble tout avoir : il est marié à la belle Lisa, a un bébé en bonne santé et travaille comme réalisateur de films pornographiques. La vie apparemment bien réglée de Jim commence à s'écrouler lorsqu'il a une aventure extraconjugale avec une actrice, et que la police des mœurs de Los Angeles s'intéresse à lui... 


 sous-titres maison

3 oct. 2021

Tarzan l'homme singe (1959) VO + STFR

 A la recherche du légendaire cimetière des éléphants en compagnie de son père commerçant James Parker et de l'aventurier Harry Holt, Jane rencontre Tarzan, l'homme singe, qui les sauve des cruels pygmées. Il les aide ensuite à découvrir le cimetière au travers d'une région semée d'embûches.

 

sous-titres maison

29 sept. 2021

Un train pour Durango (1968) VO + STFR


Mexique, début du XXe siècle. Alors que la révolution bat son plein, deux cavaliers se rendent à une gare afin de prendre le train qui les mènera à Durango et de là au Texas pour tenter d’y faire fortune. Le premier, Gringo, rentre au pays pour mettre fin à sa précarité et le second, le Mexicain Lucas, est son associé qui souhaite réussir dans l'exploitation pétrolière.
Dans le train, ils font la connaissance d'une jolie blonde, Hélène, qui ne laisse pas Gringo indifférent. Mais le train est attaqué par des bandits à la solde du révolutionnaire Lobo. Ces derniers le braquent pour voler un coffre-fort blindé rempli d'or protégé par une escorte militaire qui est aussitôt abattue. Les hors-la-loi font un carnage, tuent tous les voyageurs, kidnappent Helen et s'enfuient avec le butin. Dans leur fuite, ils ont pourtant oublié les clés du coffre récupérées par Gringo et Lucas. Sans elles, Lobo et ses complices ne peuvent pas l'ouvrir. Les deux amis entament un périple pour retrouver les malfrats, ainsi qu'Helen, et , pour enfin devenir riches, subtiliser l'or en ouvrant le coffre-fort. Sur leur route, ils rencontrent un certain Brown, un mystérieux et élégant conducteur d'automobile qui leur propose ses services...
sous-titres maison


15 mai 2021

Revue de presse : "Le seigneur du désordre", autobiographie de Christopher Lee

Depuis Scaramanga, le « méchant » du James Bond L'Homme au pistolet d'or jusqu'au comte Dracula, en passant par le magicien Saroumane du Seigneur des Anneaux, la remarquable carrière de Christopher Lee, qui couvre soixante-six années, a ravi et terrifié tous les publics. Mais sa vie se révèle être aussi étrange que ses films. La famille maternelle de Lee descend de la noblesse italienne ; le fait d'avoir grandi au sein d'un foyer atypique fut contrebalancé par une éducation anglaise classique,
et ayant achevé ses études dans des établissements prestigieux, Christopher Lee s'engage dans la Desert Air Force, puis dans les Special Forces, et connaît les dramatiques expériences de la guerre. Après la deuxième guerre mondiale, il entre dans le monde bizarre du cinéma britannique. Le vif succès qu'il rencontre en interprétant le rôle-titre dans
Frankenstein s'est échappé marque le début de plusieurs décennies de triomphes cinématographiques, parmi lesquels

La Vie privée de Sherlock Holmes, The wicker Man, Sleepy Hollow et Star wars. Écrite avec un style inimitable et un esprit distancié, cette autobiographie dévoile les étonnantes expériences de l'homme que le Guardian a appelé « l'acteur le plus cool de la planète ».

(https://livre.fnac.com/a5806079/Christopher-Lee-Le-seigneur-du-desordre)

Je vous propose des extraits choisis.

18 avr. 2021

Revue de presse : "Laura Antonelli n’existe plus", de Philippe Brunel

"Un tombeau pour une enfant perdue.

 L’ex-journaliste sportif et écrivain Philippe Brunel retrace la lente descente aux enfers du sex-symbol populaire de l’Italie catholique des années 1960"


"Luchino Visconti dont elle fut l’héroïne proustod’annunzienne pour son sublime dernier long-métrage, L’Innocent, disait d’elle qu’elle était « la plus belle femme du monde ». Jean-Paul Belmondo, dont elle fut la compagne durant près de huit ans d’une liaison que les tabloïds de l’époque (les années 1970) révélèrent orageuse et passionnée, ne semblait pas loin d’être d’accord. Ainsi d’ailleurs que tous les grands réalisateurs italiens, Dino Risi, Ettore Scola, Luigi Comencini, Mauro Bolognini, à qui elle prêta sa beauté et son talent le temps d’un film au moins. Pourtant, qui aujourd’hui en France se souvient de Laura Antonelli ? Qui sait le tragique destin que connut cette femme que tous les hommes voulurent et qui termina ses jours dans la solitude la plus complète, misérable, défigurée à jamais, réfugiée dans un mysticisme total auquel fait écho l’érotisme de son corps jeune dont le septième art « profita » ? Mélancolique et noire Un homme au moins, qui fut durant de longues années l’une des plus grandes plumes sportives de ce temps (spécialisée dans le cyclisme ; il est vrai peut-être le plus « littéraire » de tous les sports) et demeure le plus italien des écrivains français actuels. Mais l’Italie de Philippe Brunel – puisque c’est de lui qu’il s’agit – n’est pas vraiment un pays de cocagne ; elle est nocturne, douloureuse, hantée par des mythes qui sont autant de spectres surgis de l’ombre des souvenirs comme dans ses deux grands livres que sont « Vie et mort de Marco Pantani » ou « La Nuit de San Remo » (consacré au « suicide » de l’amant de Dalida, le chanteur Luigi Tenco). Son « Laura Antonelli n’existe plus » (phrase qu’employait l’actrice à la fin de sa vie envers les journalistes qui cherchaient à la faire sortir de sa retraite) est de la même eau, mélancolique et noire. Ce serait donc l’histoire d’un homme, un Français, qu’un mystérieux producteur charge de se rendre à Rome pour retrouver la comédienne disparue et de la convaincre de lui parler. Plutôt désargenté et lui-même intrigué, voire bientôt fasciné, par les dessous de cette disparition, le narrateur s’acquitte avec conscience de son travail, rencontrant ceux qui furent les derniers témoins, amis, amants jusqu’à réussir dans sa tâche et se contenter de fumer silencieusement une cigarette avec l’icône évanouie ou ce qu’il en restait… Périls trop grands pour elle Les frasques, les scandales des années passées (arrestation manifestement arrangée pour possession de cocaïne, opération de chirurgie esthétique ratée qui la défigura…) sont bien sûr évoqués, mais le portrait qui se dégage peu à peu de cette étoile qui s’éteignit trop vite est d’abord celui d’une enfant perdue dans un monde de périls trop grands pour elle. Elle était belle, trop belle, elle n’y pouvait rien et c’est cette beauté et cette beauté seulement que lui arrachèrent peu à peu les prédateurs qui tournaient autour d’elle. Pauvre gosse. Beau livre." Olivier Mony, Sud-Ouest dimanche, 18 avril 2021.

« Laura Antonelli n’existe plus », de Philippe Brunel, éd. Grasset, 195 p., 18 €. 

https://multiup.org/8679e5270485f4f1e80e9dac8803227e