15 mai 2021

Revue de presse : "Le seigneur du désordre", autobiographie de Christopher Lee

Depuis Scaramanga, le « méchant » du James Bond L'Homme au pistolet d'or jusqu'au comte Dracula, en passant par le magicien Saroumane du Seigneur des Anneaux, la remarquable carrière de Christopher Lee, qui couvre soixante-six années, a ravi et terrifié tous les publics. Mais sa vie se révèle être aussi étrange que ses films. La famille maternelle de Lee descend de la noblesse italienne ; le fait d'avoir grandi au sein d'un foyer atypique fut contrebalancé par une éducation anglaise classique,
et ayant achevé ses études dans des établissements prestigieux, Christopher Lee s'engage dans la Desert Air Force, puis dans les Special Forces, et connaît les dramatiques expériences de la guerre. Après la deuxième guerre mondiale, il entre dans le monde bizarre du cinéma britannique. Le vif succès qu'il rencontre en interprétant le rôle-titre dans
Frankenstein s'est échappé marque le début de plusieurs décennies de triomphes cinématographiques, parmi lesquels

La Vie privée de Sherlock Holmes, The wicker Man, Sleepy Hollow et Star wars. Écrite avec un style inimitable et un esprit distancié, cette autobiographie dévoile les étonnantes expériences de l'homme que le Guardian a appelé « l'acteur le plus cool de la planète ».

(https://livre.fnac.com/a5806079/Christopher-Lee-Le-seigneur-du-desordre)

Je vous propose des extraits choisis.