5 avr. 2018

Films à traduire : la relève

Les projets ne manquent pas pour les traducteurs amateurs et bénévoles !
Je passe volontiers le flambeau et vous livre la liste des films que j'ai en "stock". Tout partage de traduction sera le bienvenu. Bien sûr, d'autres passionnés peuvent avoir des points communs selon cette liste. Donc dialoguez en commentaires si vous êtes partants, en indiquant votre choix et le délai que vous estimez raisonnable pour aboutir. Enfin, c'est un conseil...



Ce que vous traduirez, faites-en part ici, si possible, même si vous le faites paraitre sur un autre site.

Je renouvelle ma gratitude envers tous les traducteurs blogueurs qui oeuvrent depuis des années, et nous ont permis de découvrir des péloches bis de tous genres.
Avant de vous laisser consulter cette liste, une bonne nouvelle : les propositions de traduction et les VO+STFR sont en route. Merci à tous les participants. Pensez à suivre l'avancée des travaux et les nouveautés en lisant les commentaires, ou en recherchant dans la liste les mentions VO+STFR !

Films bis et grindhouse en V.O., et plus si affinités (mise à jour 3)

De nombreux films sont disponibles sur le web en VO sans sous-titres français ou traduisibles, comme vous l'avez sans doute déjà remarqué. Ils ont néanmoins attiré ma curiosité, et je les garde en attente de visionnage. 
En voici la liste pour que vous puissiez éventuellement découvrir des curiosités qui vous auraient échappé. Mais aussi et surtout donner votre avis sur ce que vous avez déjà vu, aimé ou pas aimé.
J'indique lorsque c'est possible un ou des liens encore valide(s).
Le contenu de l'article variera au gré des commentaires et de mes découvertes.
Avec l'espoir que certains ont dans leurs archives des versions françaises ou des sous-titres en projet...
Tout lien est le bienvenu. Si j'ai manqué un partage, ou un titre en français, merci de nous l'indiquer !

Mise à jour du 03/04/2018

7 févr. 2018

Abécédaire des réalisateurs de bis et de genre

Cet article, qui devra être mis à jour au fur et à mesure de mes recherches, a comme simple but de servir à tout lecteur de passage ici d'aide-mémoire pour les films de bis et de genre réalisés entre 1950 et 1980, sauf exceptions.
Je prends comme base arbitraire le "Dictionnaire du cinéma", tome 1 "Les réalisateurs", paru dans la collection Bouquins Laffont, 9e édition (2003*).
Ce dictionnaire, contenant tout de même plus de trois mille noms de tous les pays, n'est pas exhaustif. Les films retenus ici le seront encore moins, puisque la liste dépendra de ma curiosité. 
Nombre de films resteront de doux rêves faute de fichiers disponibles sur le net, pour le moment. D'autres sont déjà connus. 

8 janv. 2018

Le triomphe des sept desperadas_Las 7 magnificas (1966) VO+STFR


Une caravane se rend vers la Californie. Des hommes et des femmes rêvent de leurs beaux jours à venir. Certains vont s'installer, d'autres vont rejoindre leurs aimés. Mais le voyage se transforme soudainement en cauchemar lorsque des Apaches les attaquent. Les hommes parviennent à cacher les femmes dans une grotte avant de tous se faire assassiner sauvagement. Une fois la bataille terminée, les sept femmes survivantes décident de prendre les armes et de se diriger vers leur destination initiale, tout en éliminant bon nombre d'Indiens par la même occasion.

sous-titres maison

8 déc. 2017

L'évadé de Yuma_Vivo per la tua morte (1968) VO + STFR

Film de Camillo Bazzoni, avec Steve Reeves, Wayde Preston, Mimmo Palmara, Rosalba Neri.
Un ranchero, Mike Sturges, apprend que le troupeau de chevaux qu’il attendait lui a été volé par des bandits. Avec un de ses hommes et son frère Roy, il part à la poursuite des hors-la-loi. Il croise en route Marlin Mayner, un vieil ami qui travaille désormais pour une compagnie de chemin de fer. Ce dernier conseille aux trois hommes de quitter la région, mais Mike persiste. Il se fait agresser par des individus masqués, qui ensuite attaquent un train. Blessé, Mike s’effondre non loin de la scène. À son réveil, il est accusé de l’attaque du train. Pour sa défense, il invoque qu’il connaît Marlin Mayner, mais les hommes du chemin de fer affirment ne pas connaître de Mayner, et qu’il va aller croupir au pénitencier de Yuma avec son frère...